SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AIN : LES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES PEUVENT DÉPOSER PLAINTE À L'HÔPITAL

Jeudi 25 Novembre - 17:06

Actu. locale


En 2019, en France, environ 88% des victimes de violences conjugales étaient des femmes - © DR
Cette nouveauté va aider les victimes de violences conjugales, dans l'Ain. Elles peuvent désormais déposer plainte directement au sein des hôpitaux dans lesquels elles sont admises.


Une convention a été signée ce jeudi 25 novembre à la préfecture de l'Ain pour instaurer ce dispositif qui a pour objectif d'améliorer la prise en charge des victimes de violences et de simplifier une étape importante de leur parcours judiciaire.

"Une avancée majeure"


Désormais, policiers et gendarmes se déplaceront dans les hôpitaux de l'Ain (centre hospitalier de Bourg-en-Bresse, Clinique Convert, centre hospitalier du Haut Bugey, centre hospitalier de Belley, Hôpital privé d'Ambérieu-en-Bugey) pour recueillir les plaintes des victimes qui le souhaitent.

"C'est une avancée majeure, puisque l'hôpital est le premier lieu où une femme victime vient pour se soigner", salue Jean-Pascal Thomasset, le directeur de l'AVEMA, l'association d'aide aux victimes et médiation dans l'Ain.

"Quand l'ensemble des professionnels se mettent à disposition dans un même lieu, une même temporalité, il y a plus de chance qu'une affaire puisse déboucher sur la prise en charge de cette victime et surtout sur la responsabilité qu'on est en droit de demander à l'auteur qui a commis des actes sur sa compagne ou concubine", poursuit-il.



La préfecture de l'Ain, les forces de l'ordre, les 5 centres hospitaliers du département qui disposent d'un service d'urgence, l'Agence Régionale de Santé et le procureur de la République ont signé cette convention à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Des dépôts de plaintes en hausse


En 2020, dans l'Ain, 1369 plaintes pour violences intrafamiliales (VIF) ont été déposées, dont 762 plaintes de victimes de violences conjugales (+ 17,4% par rapport à 2019).

Depuis le début de l'année 2021, les VIF enregistrées par les forces de l'ordre ont augmenté de 25%, les violences conjugales envers les femmes de 32% et les infractions pour violences sexuelles de 34%.

D'après la préfecture de l'Ain, "ces évolutions reflètent des faits de violences en hausse, mais traduisent également l'effort de sensibilisation conduit par le gouvernement et les acteurs locaux pour mieux accueillir la parole des victimes et porter à leur connaissance les dispositifs de protection".