SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

BIO, LOCALE, SOLIDAIRE : LA VENTE À LA FERME N'A PAS DIT SON DERNIER MOT

Mercredi 1 Avril - 05:30

COVID-19


Ludovic Sframeli, agriculteur. - © AMAP de Sathonay-Camp
Mesure de confinement oblige, de nombreux marchés ont dû fermer provisoirement. Pour continuer à s'approvisionner en produits frais, les consommateurs semblent se tourner vers la vente directe sur l'exploitation.


Les paniers sont de plus en plus nombreux chaque semaine. "On a constaté une hausse de 30% de la vente à la ferme sur les trois derniers vendredis", explique Ludovic Sframeli, maraîcher à Villette d'Anthon dans le Nord Isère. Membre d'une AMAP qui livre régulièrement des légumes et des œufs bios à une cinquantaine de familles aux alentours, il accueille depuis peu une nouvelle clientèle.

Les normes sanitaires sont respectées. © AMAP de Sathonay-Camp

"Cette solidarité fait chaud au cœur"


"En plus des habitués, il y a des clients qui se fournissent habituellement sur les marchés. Ce que j'espère, c'est qu'ils continueront à venir s'approvisionner à la ferme régulièrement... Même après le confinement", poursuit le maraîcher. "On se rend compte en ce moment que c'est ça dont on a besoin : une agriculture bio, locale, solidaire."

En attendant de savoir si ces nouvelles habitudes perdureront dans le temps, l'organisation de la ferme a quelque peu changé. L'unique salarié de Ludovic Sframeli, qui présente des symptômes du Covid-19, est en arrêt maladie. "Ma femme et mes filles m'ont aidé pour les plantations", poursuit l'agriculteur isérois.



Depuis, il l'assure, les bonnes volontés se multiplient. Au sein de l'AMAP Sathonay-Camp, des connaissances sont venues prêter main forte à la ferme. "Cette solidarité fait chaud au cœur", conclut-il. Pour la vente, les distances de sécurité sont appliquées à la lettre. Personne ne touche les légumes qui sont servis aux clients, un par un dans la boutique.

La vente à la ferme de Ludovic Sframeli, c'est tous les vendredis de 13h30 à 19h30. Retrouvez plus d'informations par ici !

►COVID-19

Un quart des marchés vont rouvrir cette semaine

Une première victoire pour les producteurs : 25%...