SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CLERMONT-FERRAND : LA PIÉTONISATION DU CENTRE HISTORIQUE CRÉE DES TENSIONS AVEC LES HABITANTS

Mercredi 20 Octobre - 05:00

Actu. locale


Les habitants du centre historique de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) veulent pouvoir se garer brièvement près de leurs logements à n'importe quel moment de la journée - © Tiphaine Coulon / Radio Scoop
125 habitants du centre historique de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ont signé une pétition demandant à la mairie de revoir les conditions d'accès des véhicules. Ces habitants veulent pouvoir rentrer chez eux à n'importe quel moment de la journée, ce qui n'est pas possible actuellement.


"On est pour la piétonisation et l'usage du vélo". Jean-Yves Masrouby n'est pas un acharné de l'usage de la voiture en centre-ville, expliquant utiliser son vélo pour aller à son bureau rue de la Pradelle. Mais cet habitant du centre historique de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) évoque aussi une "liberté fondamentale" : celle de pouvoir accéder à son domicile quand il en a envie.

Les résidents demandent un accès élargi


Les revendications des résidents sont claires : ils demandent un accès sept jours sur sept et 24 heures sur 24, pour 45 minutes. Ce n'est pas le cas actuellement, puisqu'ils peuvent se garer près de leur domicile seulement entre 5 heures et 8 heures et entre 18 heures et 20 heures. "J'ai l'exemple d'une mère de famille, qui habitue rue des Gras. Elle est au deuxième étage et elle a quatre enfants. Comment elle fait quand elle rentre du travail après 20 heures pour monter les courses et les enfants ?", s'interroge Jean-Yves Masrouby.

La pétition a été signée essentiellement par des habitants, mais un notaire et un avocat, installés dans le quartier sont aussi impliqués.



Une rencontre a eu lieu ce lundi 18 octobre avec les représentants de la mairie de Clermont-Ferrand, mais elle n'a pas permis de rapprocher les positions. Les habitants mécontents ont donc prévu de continuer à se mobiliser.