SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

EMMANUEL MACRON : "PERSONNE NE QUITTERA LYON SANS QUE NOUS AYONS LES 14 MILLIARDS"

Jeudi 10 Octobre - 11:23

Actu. locale


Emmanuel Macron à Lyon, lors de la conférence de refinancement du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme - © Léa Duperrin
Le président français a mis la pression sur plusieurs gouvernements, jeudi, pour réunir les 14 milliards de dollars nécessaires à la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.


Emmanuel Macron s'exprimait, ce jeudi, à la Cité internationale de Lyon, lors de la 2e journée de la conférence du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose, et le paludisme. Le chef de l'état a fixé l'objectif : collecter au moins 14 milliards de dollars pour éradiquer ces 3 maladies d'ici 2030.

La France va augmenter sa participation de 15 %

"On n'y est pas", a-t-il lancé, mettant ainsi la pression sur plusieurs gouvernements. Avant d'ajouter : "dans les trois heures qui viennent, on doit atteindre les 14 milliards. Donc, vous l'aurez compris la pression va être maximale".

"Je ne laisserai personne sortir de cette pièce ou quitter Lyon tant que les 14 milliards n'auront pas été obtenus. Et donc tout à l'heure nous les aurons", a ajouté le chef de l'État en sonnant la mobilisation générale des contributeurs avant la clôture de la conférence jeudi.

Il a tout particulièrement sollicité à la tribune le Japon, la Norvège et l'Australie, ainsi que les Émirats Arabes Unis, le Qatar et l'Arabie Saoudite, qu'il a appelés à se "réconcilier" diplomatiquement autour d'un effort financier commun en faveur du Fonds mondial.

Emmanuel Macron a, par ailleurs annoncé que la France augmentait sa propre participation au Fonds Mondial de 15 % : près d'un milliard et demi de dollars.

"La pression que le président a mise sur les autres pays, c'est excellent", estime Florence Thune, directrice générale de Sidaction. "Mais avec une hausse de 15%, il fait le minimum syndical. On sait qu'il peut faire plus et on espère qu'il va le faire pour entraîner les autres en tant que pays hôte", a-t-elle déclaré.

Le total des sommes collectées doit être communiqué à la mi-journée.