SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

EUROPE : 750 KM PLUS TARD, CETTE LYONNAISE EST BIEN ARRIVÉE À BRUXELLES

Lundi 15 Avril - 06:00

Actu. locale


Valérie va marcher pendant 32 jours entre Lyon et Bruxelles pour inciter les électeurs à aller voter le 26 mai aux Européennes - © Radio Scoop Céline Boucharlat
Partie de Lyon le 10 mars dernier, Valérie est parvenue à rejoindre Bruxelles à pied en arrivant dimanche. L'objectif de son périple était d'inciter les Français à aller voter aux prochaines élections européennes, le 26 mai.


Mission accomplie pour Valérie ! Dimanche, cette Lyonnaise de 48 ans est arrivée comme prévu à Bruxelles à pied, après un périple de 35 jours.

Afin de motiver les Français à aller voter le 26 mai aux prochaines élections européennes, Valérie a marché 25 kilomètres par jour.

"J'ai complètement tenu mon programme, c'est ce qu'il me fallait comme organisation", se satisfait cette fonctionnaire dans l'éducation nationale.

Des gens accueillants malgré beaucoup de réticence

La plupart du temps, la marcheuse a logé dans des Airbnb avec "des gens très accueillants et solidaires du projet", précise t-elle. "Mais les zones que j'ai traversées étaient très rurales". Valérie a en effet sillonné le Beaujolais, la Bourgogne, l'Aube, la Marne ou les Ardennes.

Portant un drapeau de l'Europe tout en avalant les kilomètres, Valérie a "ressenti beaucoup d'indifférence, quelque fois je me suis faite klaxonner". Et d'ajouter :"quand les gens me demandent pourquoi je porte ce drapeau et ce que je fais, il y a souvent beaucoup de réticence par rapport à l'Europe, mais pas un rejet total".

"Mon action est modeste"

La Lyonnaise a parfaitement conscience que son périple n'aura eu qu'un faible écho : "mon action est modeste mais je ne pense pas qu'il faut se poser de question, l'action est plus importante que l'opinion".

De son périple, Valérie retiendra particulièrement "des rencontres magnifiques" et soulignera "la capacité qu'on a à tisser des liens très forts en une soirée, ça m'a beaucoup touchée".


À son arrivée dimanche, la famille de Valérie, son voisin et des bénévoles sont venus l'accueillir devant le Parlament de Bruxelles. Pour cette mère de deux enfants, la marche n'est pas la fin de la mobilisation : "ça m'a convaincu encore plus qu'il fallait se mobiliser maintenant, l'enjeu en vaut tellement la peine, c'est très important l'Europe".