SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

FIN DU MASQUE DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES SOUS CONDITIONS

Mercredi 22 Septembre - 13:07

COVID-19


Le porte-parole du Gouvernement Gabriel Attal en visite dans une école du Rhône - © Valentin Chenard
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s'est exprimé ce mercredi 22 septembre. Plusieurs mesures de restrictions vont être allégées.


Parmi les mesures annoncées par Gabriel Attal, on retrouve la fin du port du masque dans les écoles primaires, où le taux d'incidence est inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants. Une mesure qui entrera en vigueur à partir du 4 octobre.

En Auvergne-Rhône-Alpes, l'allégement de la mesure concerne (selon les données actuelles) le Puy-de-Dôme, l'Allier, la Saône-et-Loire, la Haute-Loire et le Cantal.

"Les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements", a également annoncé le porte-parole du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres. Cela concerne essentiellement le secteur culturel, notamment les salles de concert debout ainsi que les discothèques, a-t-il ensuite précisé.

Il a par ailleurs affirmé que "le port du masque, notamment pour les plus jeunes enfants, est loin d'être anodin".

Pas de modification pour le pass sanitaire


Le pass sanitaire est maintenu pour l'instant dans tous les départements français, malgré la décrue de l'épidémie du Covid-19 qui se "confirme jour après jour", a-t-il ajouté.

"Le pass sanitaire s'est confirmé comme étant un outil très efficace pour maintenir ouverts des lieux qui auraient dû être refermés si le pass sanitaire n'avait pas existé [...] À ce stade, il n'y a pas de décision d'adapter le pass sanitaire qui continue à s'appliquer dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui", a indiqué Gabriel Attal.

"Le président de la République a passé commande pour que des critères d'adaptation puissent être définis. Ils tiendront compte évidemment du taux d'incidence dans les différents départements mais ils tiendront compte aussi du pourcentage de population vaccinée dans ces mêmes départements", a-t-il détaillé.

Pour rappel, un projet de loi pour proroger le pass sanitaire au-delà du 15 novembre est en cours d'élaboration.