SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

GENDARMES AGRESSÉS : LA GUERRE DES CAGNOTTES

Mercredi 9 Janvier - 05:40

France


Les gendarmes mobiles sont présents Place Bellecour, à Lyon - © Guillaume Courtial
La cagnotte de soutien à l'ancien boxeur Christophe Dettinger, qui a atteint 117 000 euros en moins de 48h, a été fermé mardi. Dans la foulée, une autre a été ouverte pour soutenir les forces de l'ordre blessées en marge des manifestations des gilets jaunes

Leetchi, plateforme en ligne de collecte de dons, a annoncé en milieu de journée avoir clos cette cagnotte, moins de 48 heures après sa mise en ligne.

Elle contenait plus de 117.000 euros mardi matin vers 08H30, une somme destinée à soutenir Christophe Dettinger, qui s'est rendu à la police lundi.

Dans la matinée, le nombre de donateurs a continué à grimper (8.038 à la fermeture), mais le montant récolté n'était plus visible, le créateur de la cagnotte, un proche de M. Dettinger, ayant décidé de le masquer.

L'ancien champion de boxe est soupçonné d'avoir porté des coups à deux gendarmes sur une passerelle à Paris lors de "l'acte VIII" des "gilets jaunes".

Dans une vidéo publiée avant de se rendre, il a admis avoir "mal réagi" mais s'être "défendu" face aux violences policières.

Succès d'une cagnotte de soutien aux forces de l'ordre

Dans la foulée, une autre cagnotte a été mise en ligne là aussi sur Leetchi par le président LR de Provence-Alpes-Côte-d'Azur Renaud Muselier pour les forces de l'ordre blessées lors des manifestations de "gilets jaunes". Elle atteint 150 000 euros ce mercredi matin.

Dans la présentation de sa cagnotte, l'ex-secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères déclare qu'"en dehors du caractère absolument amoral (de la cagnotte de soutien à M. Dettinger) qu'il convient de dénoncer, il est de notre devoir en tant qu'amoureux de la République de répondre".

"Quand on s'attaque à un policier, à un gendarme ou à un sapeur-pompier, c'est en réalité à la France que l'on s'attaque", ajoute-t-il.

M. Muselier veut soutenir les 1.050 policiers, gendarmes et pompiers blessés depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". "Celles et ceux qui mettent leur vie en danger pour protéger la nôtre et faire respecter l'ordre républicain en France font face à un déferlement de violence et de haine absolument intolérable", ajoute-t-il.

La somme récoltée sera reversée à l'amicale de la police nationale, une "association d'entraide" qui oeuvre pour les gendarmes, policiers et sapeurs-pompiers et pourra la répartir entre les forces de l'ordre blessés.

Avec AFP


@RadioScoopInfos