SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

IMMERSION AVEC LES FUTURS GENDARMES RÉSERVISTES DE LA RÉGION

Mercredi 21 Aout - 08:01

Actu. locale


Des futurs gendarmes réservistes en formation
Depuis le 10 août, 89 stagiaires ont pris leur quartier dans la caserne de Sathonay-Camp, près de Lyon, pour participer à la Préparation Militaire Gendarmerie (PMG) qui forme les futurs réservistes de la Gendarmerie nationale.


Mère de famille, étudiant ou encore mécanicien, les profils varient, mais l'objectif est le même : donner de leur temps libre pour servir la population.

Quel est le rôle d'un réserviste ?

Pour intégrer la réserve, les stagiaires doivent suivre 120 heures de formation théorique et pratique réparties sur deux semaines. Au programme : formation au tir, aux techniques d'interpellation sans arme ou encore à la réglementation en matière de sécurité routière. Un planning dense mais nécessaire pour remplir leur futur rôle, identique à celui d'un gendarme.

"Le réserviste va venir renforcer les dispositifs habituels. Il est employé sur les mêmes missions qu'un gendarme d'active et participera notamment à des patrouilles de surveillance, la sécurisation de manifestation sportive et culturelle ou encore à des contrôles sur zone. Sur le terrain, il n'est pas différentiable d'un autre gendarme. Il doit donc être en capacité de traiter l'ensemble des problèmes de la population", précise le commandant Christophe Morfin, directeur de cette PMG.

"J'ai envie de donner de mon temps à la gendarmerie"

Si la moitié des participants exerce déjà un emploi, les étudiants représentent plus d'un tiers des candidats. C'est le cas de Laurianne, 21 ans, étudiante en biologie. Originaire de Chazay-d'Azergues (Rhône), elle a choisi d'entreprendre cette démarche un peu par hasard. "C'est une amie qui m'a parlé de la réserve, donc ça m'a donné envie. Je souhaite découvrir un nouveau domaine, apprendre de nouvelles choses et donner de mon temps à la gendarmerie. Ce que je trouve intéressant avec la réserve, c'est qu'elle permet de mettre un pied dans le milieu sans être forcément obligé de s'engager", déclare la jeune femme. A noter qu'un réserviste ne peut pas être sollicité plus de 120 jours par an.

Une cérémonie pour les lauréats

Alors que les cours se poursuivent cette semaine, ils espèrent tous rejoindre les 2.640 réservistes que compte la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ceux qui auront réussi la formation seront, pour la plupart, opérationnels dès la fin de leur stage prévu samedi matin. Pour l'occasion, une grande cérémonie sera organisée à 10h au sein de la caserne de Sathonay-Camp, en présence de leur famille et de plusieurs responsables militaires de la région.