SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[INTERVIEW] TJ PARKER (ASVEL) : "ON VIENT DE RÉALISER QUELQUE CHOSE D'EXCEPTIONNEL"

Lundi 27 Juin - 18:45

Basket


TJ Parker en visite dans les locaux de Radio SCOOP avec le trophée de champion de France - © Radio SCOOP
Deux jours après le sacre de l'ASVEL en championnat de France, TJ Parker était l'invité de Vincent ce lundi 27 juin, sur Radio SCOOP.


L'entraîneur villeurbannais, TJ Parker, était dans les locaux de Radio SCOOP ce lundi 27 juin, deux jours après le titre de l'ASVEL en championnat de France. Il est revenu sur le scénario exceptionnel de la finale contre Monaco, tout en évoquant les objectifs de la saison prochaine. 


Quel est votre ressenti deux jours après le titre ?


"C'est dur de réaliser, on vient de faire quelque chose d'exceptionnel. Trois titres d'affilée, c'est rare dans le basket français. Et personnellement, deux titres en deux ans pour moi, c'est fantastique !"


Comment avez-vous vécu la finale ?


"On est passé par tous les scénarios. On fait un début de match exceptionnel, mais on savait que Monaco allait revenir. C'était compliqué. On n'arrivait plus trop à marquer dans le troisième quart-temps. Mais comme tout au long de l'année, on a su réagir et on est revenu au bon moment. Franchement, le scénario était juste incroyable."


Qu'est-ce que Tony Parker vous a dit avant le match ?


"Il m'a dit 'ce serait quand même énorme de faire un repeat et de gagner trois titres d'affilée'. On n'aime pas perdre dans la famille, il fallait que l'on gagne, sinon il n'allait pas être content (rires). Je savais que ce serait compliqué, mais quand on gagne comme ça, c'est super."



Quel bilan faites-vous de la saison ?


"Elle est réussie quand on finit avec un titre de champion de France. C'est vrai qu'en coupe d'Europe, quand on perd David Lighty pendant 5 mois et que notre pivot se blesse pendant toute l'année, c'est difficile. Avec un petit budget, c'est dur de gagner contre les grosses écuries de l'Euroligue, surtout si on n'a pas notre effectif au complet."


Comment se profile la saison prochaine ?  


"On va repartir de zéro. À chaque fois, les joueurs viennent chez nous, ils font une grosse saison, on les met en valeur et ils partent. Le plus difficile, c'est de toujours recommencer à zéro avec de nouveaux joueurs. On n'est pas comme le Real ou le Barça qui peuvent gardent leurs meilleurs joueurs." 


Si vous avez le choix entre remporter un 4e titre d'affilée la saison prochaine ou aller loin en Euroligue, que choisissez-vous ?


"Gagner un nouveau titre et aller chercher ce record (4 titres de champion de France consécutif, ndlr). En ce qui concerne l'objectif de l'Euroligue, ce sera quand la grande salle arrivera (fin 2023, ndlr). C'est à ce moment-là que l'on mettra vraiment le paquet, avec un gros effectif pour aller loin en Coupe d'Europe. L'année prochaine, on veut vraiment défendre notre titre."


Vous serez sur le banc de l'ASVEL la saison prochaine ?


"Je serai là. Ça fait dix ans que je suis au club, j'ai pris mon temps avant de m'installer en tant que coach. C'est vrai que j'ai envie de voir la grande salle. J'ai envie de voir l'avenir avec ce club."