SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

ISÈRE : UN REFUGE FERME "DÉFINITIVEMENT", VICTIME DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Vendredi 27 Mai - 11:00

Actu. locale


Le refuge de la Pilatte, en Isère - © FFCAM Isère
Le refuge de la Pilatte, situé à 2.577 mètres d'altitude dans le massif des Écrins en Isère, ferme "définitivement" pour raisons de sécurité.


Le réchauffement climatique a déstabilisé le socle rocheux sur lequel est bâti le refuge de la Pilatte, dans le massif des Écrins, en Isère. C'est l'explication donnée par la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM) après l'annonce de la fermeture "définitive" du refuge, situé à 2.577 mètres d'altitude.

Un refuge déjà fermé


Le refuge, ouvert en 1954 et qui servait de camp de base pour de nombreuses courses d'alpinisme, était déjà fermé depuis l'été 2021 du fait de la fonte accélérée du glacier de la Pilatte, à l'origine d'un "phénomène paraglaciaire" qui a provoqué l'apparition d'importantes fissures au niveau du refuge. Ces fissures étaient suivies annuellement par des experts depuis les années 1990.

Des mesures de suivi géologique menées parallèlement autour du bâtiment ont toutes accusé une "accélération nouvelle et brutale" au printemps 2021, "entraînant une fragilisation de la structure du refuge", explique la Fédération dans un communiqué sur son site internet.

Le glacier, qui jouait le rôle de contrefort du socle granitique, a "perdu près de 50 mètres d'épaisseur depuis le début des années 1990", note la FFCAM.

Une solution temporaire trouvée


"L'état de catastrophe naturelle est reconnu, et l'expertise assurantielle est en cours. Des études géologiques sont menées depuis un an pour comprendre les phénomènes en jeu, évaluer la stabilité du socle rocheux et son impact sur la sécurité des pratiquants", souligne la fédération.

Une solution provisoire à proximité du refuge sera mise en place cette année pour permettre aux guides d'accompagner des groupes sur les courses autour du refuge, poursuit-elle.

L'avenir du bâtiment, composé de la partie construite en 1954 et d'une autre édifiée en 1994, "est quant à lui très incertain", prévient-elle.