SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LA MALADIE DU FOIE GRAS INQUIÈTE LES SPÉCIALISTES DE SANTÉ

Jeudi 13 Juin - 05:30

Santé


Une pizza. - © PublicDomainImages / Pixabay
Plusieurs spécialistes des Hospices Civils de Lyon tirent la sonnette d'alarme : la maladie du foie gras se développe à grande vitesse en France, y compris chez les plus jeunes.


C'est une maladie irréversible si le diagnostic n'est pas fait suffisamment tôt. Pourtant, entre 25 et 30% de la population française pourrait être touchée. En cause, l'accumulation de graisse dans le foie, en grande partie causée par notre mode de vie.

"Les personnes en surpoids ou diabétique de type 2 ont plus de risque de développer la maladie, mais tout le monde peut être touché. Nous mangeons trop gras, trop sucré et nous ne faisons pas assez de sport" explique Dr Cyrielle Caussy, endocrinologue aux Hospices Civils de Lyon. La consommation d'alcool n'est qu'un facteur aggravant.

Pas de symptôme

L'état du foie peut se détériorer sans que l'on s'en rende compte. "Il est souvent trop tard. La maladie peut rester bénigne, mais certains patients développent ensuite une forme plus grave avec inflammation", ajoute le Professeur Massimo Levrero. Dernier stade pour ces patients, une cirrhose ou encore un cancer du foie. La solution conseillée dans ce cas, c'est la transplantation.

Les spécialistes conseillent aux patients les plus à risques de réaliser des examens médicaux qui permettront ensuite d'être pris en charge. Une perte de poids peut, dans certains cas, éliminer la maladie. La recherche médicale se penche en ce moment sur de possibles traitements, toujours en phase de test.