SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LES AVOCATS NE VEULENT PAS TOUT ACCEPTER AU NOM DE L'URGENCE SANITAIRE

Vendredi 22 Mai - 05:00

COVID-19


les avocats ont réalisé une chaîne humaine - © Radio Scoop
Le barreau de Lyon vient d'annoncer la création d'un "observatoire des libertés publiques en période d'urgence sanitaire". Objectif : vérifier que les libertés fondamentales des Français sont toujours respectées.


On ne peut pas tout accepter, même au nom de la situation sanitaire. C'est le message que veulent faire passer les avocats lyonnais avec la création de cet Observatoire local des libertés publiques en période d'urgence sanitaire.

"Nous nous trouvons à un moment charnière, explique Franck Heurtrey, avocat au barreau de Lyon, avec la fin du confinement d'un côté, le début du déconfinement de l'autre, mais toujours cet état d'urgence sanitaire qui nous pose difficulté".

"Nous nous inquiétons que cette période d'exception puisse servir de laboratoire au gouvernement" précise celui qui est aussi le président de la commission droits de l'homme et libertés publiques au barreau de Lyon. "Et que cette période voit s'inscrire dans la durée des mesures qui ne devraient être qu'exceptionnelles".

Vigilance et action


Alors que certains évoquent la surveillance des rassemblements grâce à des drones, ou le contrôle des déplacements via les téléphones portables, les avocats lyonnais restent sur leur gardes. "Nous souhaitons que cet observatoire puisse faire preuve de vigilance, précise Maître Heurtrey, et si nécessaire d'action contre les mesures que nous jugerons disproportionnées au droit commun".

Cet observatoire sera ouvert à des universitaires, des professionnels de santé ou des associations de défense des droits de l'homme. Il sera centré sur l'actualité lyonnaise, mais d'autres barreaux pourraient prendre exemple sur celui de Lyon, et créer leurs propres observatoires.