SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : VIOLENTE ALTERCATION ENTRE UN CONDUCTEUR TCL ET UN PASSAGER

Jeudi 3 Décembre - 12:52

Actu. locale


Un chauffeur de bus TCL et un passager en viennent aux mains - © Capture d'écran Twitter
Les faits se sont produits lundi matin à la station Laurent Bonnevay. Un passager et un chauffeur en sont venus aux mains. La scène a été filmée par un autre passager.


La vidéo postée mercredi soir a déjà été vue plus de 130 000 fois et elle compte des milliers de partages.

Elle montre un chauffeur de bus TCL de la ligne C 15 et un passager échanger de copieuses insultes avant que le passager ne porte un premier coup, ce qui pousse le conducteur à quitter son volant pour rejoindre le jeune homme sur le trottoir, où la bagarre continue. Il faut l'intervention de plusieurs passants et un autre membre du personnel des TCL pour parvenir à les séparer.

Contactée par Radio Scoop, la direction de Kéolis confirme l'incident et indique qu'elle cherche encore à comprendre comment la situation a pu en arriver là. Les images de la caméra installée à l'intérieur du bus sont en cours d'extraction. Il semble que le jeune homme était à bord du bus. Mais pour l'heure, on ne sait pas quel a été l'élément déclencheur.

"On comprend qu'un conducteur puisse péter une durite"


Le chauffeur qui a obtenu 5 jours d'arrêt de travail fait l'objet d'une procédure disciplinaire. Kéolis précise qu'il a 10 ans d'expérience au sein de l'entreprise et qu'il a toujours été affecté à ce dépôt.

Il a reçu le soutien des syndicats et notamment de la CGT, qui rapporte qu'il a eu le nez cassé dans la bagarre.

"Les conducteurs arrivent au bout, c'est-à-dire qu'avec toutes les situations conflictuelles et les incivilités, on comprend qu'un conducteur de bus puisse péter une durite comme ça. Ça peut arriver à n'importe quel salarié de l'entreprise", abonde Riad Marzouki, secrétaire adjoint du syndicat CGT TCL.