SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SAINT-ÉTIENNE MÉTROPOLE : 280 MILLIONS D'EUROS POUR LA RÉNOVATION URBAINE

Vendredi 15 Mars - 06:00

Actu. locale


le quartier Beaubrun / Tarentaize - © Radio Scoop
Saint-Étienne a accueilli ce jeudi 14 mars le forum inter régional de l'ANRU, l'agence nationale pour la rénovation urbaine. À cette occasion, une convention a été signée pour la période 2018 / 2030. Elle prévoit 280 millions d'euros d'investissements.


La nouvelle convention de l'ANRU prévoit d'injecter 280 millions d'euros sur 6 secteurs métropolitains. 4 quartiers stéphanois : Beaubrun / Tarentaize, Montreynaud, Cotonne-Montferré et les quartiers Sud-Est. Les centres-villes de Saint-Chamond et Rive-de-Gier vont aussi en profiter.

1 euro investi par la Métropole = 8 euros des autres partenaires

Ces secteurs ont été ciblés sur des critères objectifs : état des bâtiments, pauvreté de la population. L'ANRU va poser 80 millions d'euros sur la table. De quoi susciter les investissements, puisque cette aide permet de déclencher d'autres financements.

Ainsi, les bailleurs sociaux vont investir 50 millions d'euros, l'ANAH (agence nationale de l'habitat) 20 millions, la Région 14 millions et le Département de la Loire 7 millions. Ce qui permet d'alléger la note pour la Métropole et les communes. "Grosso-modo pour un 1 euro investi par SEM, 8 euros seront débloqués par les autres partenaires", explique Gaël Perdriau.

Olivier Klein, le président de l'ANRU, de passage dans la Loire pour l'occasion, parle de projets ambitieux. "Cet argent va permettre de toucher toutes les facettes du renouvellement urbain : le logement bien sûr, les équipements publics et les innovations. Ça fait partie des beaux projets de l'ANRU que d'accompagner une Métropole à hauteur de 80 millions d'euros, car avec l'effet de levier, ce sont 280 millions investis sur 6 quartiers".

En revanche, l'enveloppe de l'ANRU est en baisse par rapport à la période 2005/2018. 150 millions d'euros avaient été débloqués par l'agence contre 80 millions pour la prochaine décennie. Des réunions publiques vont maintenant se tenir dans les quartiers concernés pour faire le point sur les projets qui seront financés.