SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

OPÉRA DE LYON : ILS RÉCLAMENT LE RETOUR DU DIRECTEUR CONDAMNÉ POUR DISCRIMINATION

Mercredi 19 Février - 12:16

Actu. locale


L'opéra de Lyon. - © Hugo Frances
Des chorégraphes signent une tribune mercredi dans Libération, pour réclamer la réintégration de Yorgos Loukos.


Le directeur du ballet de l'Opéra de Lyon a été licencié début février, suite à sa condamnation en appel, en décembre, pour discrimination. Il avait demandé le non-renouvellement du contrat d'une danseuse à son retour de congé maternité. Yorgos Loukos dirigeait le ballet de l'Opéra de Lyon depuis 33 ans.

Ils menacent de retirer leurs œuvres


Dans le texte publié dans Libération, des dizaines d'artistes dont les chorégraphesMats Ek, Jiri Kylian, Maguy Marin, l'ex danseuse étoile Sylvie Guillem, ou encore le metteur en scène Robert Wilson et la comédienne Isabelle Huppert, apportent leur soutien à l'ancien directeur, et menacent de retirer leurs œuvres du répertoire de l'institution.

Ils rappellent que "huit danseuses sur seize sont actuellement mères d'un ou plusieurs enfants" et "que c'est plus de 25 danseuses qui furent dans ce cas au cours des années passées".

"Plusieurs d'entre elles se sont vu attribuer un CDI après la naissance de leur premier enfant", selon les signataires de la pétition. C'est justement ce que réclamait la plaignante, Karline Marion, en 2014. Mais dans son cas, le CDI "ne lui avait pas été accordé pour des raisons artistiques n'ayant rien à voir avec une quelconque discrimination", assurent-ils.

Démenti de Benjamin Millepied


Benjamin Millepied, annoncé comme signataire de la tribune publiée dans le quotidien, a affirmé mercredi soir sur Twitter qu'il n'en était rien: "Je n'ai pas signé cette lettre concernant Loukos", a écrit le chorégraphe.

Millepied répondait au tweet d'un journaliste spécialisé évoquant le fait que William Forsythe, dont le nom figure aussi parmi les signataires, n'aurait pas signé non plus.

Une "décision arbitraire et incompréhensible"


Les soutiens de l'ex-directeur, licencié après un conseil d'administration extraordinaire, début février, dénoncent "une décision arbitraire et incompréhensible", et réclament que tous les travailleurs du ballet de l'Opéra de Lyon soient consultés.

"Style trop classique"


En 2014, Karline Marion, 34 ans, en CDD à l'Opéra de Lyon depuis cinq ans, s'était vu notifier par lettre le non-renouvellement de son contrat, deux jours après son retour de congé maternité. Auprès de la ville de Lyon qui engage les danseurs, Yorgos Loukos avait mis en avant sa "faiblesse physique et stylistique" et un "style trop classique", rappelle l'AFP.

Lors d'un entretien quelques jours plus tard, enregistré par la danseuse, Yorgos Loukos expliquait: "si entre 29 et 34 ans, tu as fait pas mal, mais pas beaucoup, c'est pas entre 35 et 40 que tu vas faire plus, en plus avec un enfant".