SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PHARMACIE : LE DOLIPRANE, L'EFFERALGAN ET L'ADVIL NE SONT PLUS EN VENTE LIBRE

Mercredi 15 Janvier - 09:36

France


Des médicaments - © Pixabay / PublicDomainPictures / CC 2.0
À partir de ce mercredi, certains médicaments vendus sans ordonnance sont disposés derrière le comptoir de votre pharmacien.


L'annonce avait été faite en décembre, elle est effective à partir de mercredi.

Désormais, l'aspirine, l'ibuprofène et le paracétamol ne sont désormais plus en accès libre en pharmacie. Ces médicaments vendus sans ordonnance comme l'Advil, le Doliprane, l'Efferalgan le Nurofen ou le Dafalgan sont rangés derrière le comptoir de votre pharmacien, qui pourra donner "tous les conseils de bon usage et informer sur les risques associés à leur utilisation", selon l'agence du médicament (ANSM).

Même chose pour le Maxilase et les autres comprimés pour le mal de gorge bénin à base d'alpha-amylase. Il existe des risques liés à de possibles réactions allergiques, qui avaient entraîné un décès en 2017.

Elles se manifestent essentiellement au niveau de la peau (urticaires et démangeaisons) mais peuvent aussi, très rarement, se traduire par une chute de tension, des difficultés respiratoires seules ou accompagnées d'un gonflement du visage (chocs anaphylactiques).

"En cas de signes évocateurs d'allergie (...), le médicament doit tout de suite être arrêté et le patient doit consulter très rapidement un médecin", souligne l'ANSM.

Des précautions d'usage


Par ailleurs, "les médicaments à base d'alpha-amylase ne doivent jamais être pris en cas d'antécédents d'allergie à l'alpha-amylase et leur utilisation doit être limitée à 5 jours".

Ces médicaments sont aussi disponibles sous forme de sirops, plus fréquemment utilisés chez l'enfant. Mais sous cette forme, il ne sont pas directement accessibles et doivent déjà être placés derrière le comptoir du pharmacien.

9,5 millions de boîtes de médicaments à base d'alpha-amylase (sirops ou comprimés) ont été vendus en 2017.