SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

"PROFESSION DU PÈRE", UN FILM TOURNÉ DANS LA RÉGION SORT AU CINÉMA

Mercredi 28 Juillet - 06:00

Actu. locale


Le réalisateur Jean-Pierre Améris et l'actrice Audrey Dana pour le film "Profession du père". - © Valentin Chenard
Ce mercredi 28 juillet sort au cinéma "Profession du père", le dernier film du réalisateur lyonnais Jean-Pierre Améris, tourné dans la Région, à Lyon et dans l'Ain.


"Profession du père" sort ce mercredi 28 juillet au cinéma.

Ce long-métrage dont l'histoire se déroule à Lyon dans les années 1960 raconte l'histoire d'Émile (Jules Lefebvre), un enfant de 12 ans, qui croit dur comme fer aux histoires racontées par son père, André (Benoît Poelvoorde). Érigé en héros par son fils, le papa en profite pour raconter qu'il a été tour à tour, chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d'une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle.

Émile ira jusqu'à suivre son père dans des missions dangereuses, non sans conséquences.

André (Benoit Poelvoorde) et son fils Émile (Jules Lefebvre) en pleine mission secrète ("Profession du Père") © Caroline Bottaro


Le réalisateur Jean-Pierre Améris est revenu sur le tournage de son film, à Lyon et dans l'Ain.

Une tragi-comédie aux allures d'autobiographie


"Profession du père" est avant tout une adaptation du roman éponyme de Sorj Chalandon. Cela n'a pas empêché Jean-Pierre Améris de rendre le film finalement très autobiographique.

"Dans l'enfance de Sorj Chalandon, j'ai vu qu'il y avait matière pour un film d'aventure tragique et comique (…), et puis dès la première lecture, que ce soit pour Benoît Poelvoorde, le producteur Olivier Delbosc ou moi, on a retrouvé beaucoup de résonnances avec nos enfances", explique le réalisateur.

"J'ai vu ce que je pouvais raconter de mon enfance au travers de son histoire et plein de choses me sont remontées, mon père était ce qu'on appelait un tyran domestique, avec ses violences qui m'ont marqué. C'est la question de : qu'est-ce qu'on fait avec ça quand on est enfant", ajoute-t-il.

Émile (Jules Lefebvre) entouré de sa maman (Audrey Dana) et de son papa (Benoit Poelvoorde) dans "Profession du Père" © Caroline Bottaro


Tournage à Lyon, souvenirs du passé de Jean-Pierre Améris



Dans le roman de Sorj Chalandon, les péripéties du jeune Émile se déroulent à Lyon. Une aubaine pour Jean-Pierre Améris qui en a profité pour retracer son enfance dans les rues lyonnaises :

"Je pense que quand on est enfant, le monde est étrange et Lyon se prête à cette inquiétante étrangeté que je voulais retrouver. C'est quand même un vrai théâtre les rues de Lyon, tout est bouché, c'est un vrai labyrinthe. Ça m'a permis de tourner là où j'ai grandi, à Vaise, Loyasse, Perrache (…) j'étais vraiment au cœur de mon enfance", détaille Jean-Pierre Améris.

D'autres scènes ont par ailleurs été tournées dans l'Ain.