SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PUY-DE-DÔME : DÉJÀ 9 MORTS SUR LES ROUTES, LA PRÉFECTURE APPELLE À LA VIGILANCE

Vendredi 15 Février - 06:30

Actu. locale


Un véhicule de pompiers - © DR
Depuis le 1er janvier 2019, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du Puy-de-Dôme. La préfecture tire la sonnette d'alarme.


L'an passé à la même période, on ne comptait que deux décès. Le dernier accident remonte à ce dimanche 10 février. Un trentenaire a perdu le contrôle de sa voiture sur une route départementale à hauteur de Gouttières.

Selon la préfecture, dans la majorité des accidents, vitesse, alcool ou stupéfiants sont en cause. Dans l'accident du samedi 19 janvier, qui a tué une mère et sa fille à Mozac, le conducteur était alcoolisé. Il a depuis été placé en détention provisoire.

Des contrôles plus fréquents

La préfète du Puy-de-Dôme, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc a appelé à la responsabilité des automobilistes. Selon elle, la dégradation de radars ces derniers mois, en marge de la crise des gilets jaunes a aggravé la situation.

"Les gendarmes constatent un relâchement des comportements. Les radars dégradés ont enregistré plus de 50% de messages d'infraction en plus au mois de décembre. Il y a sans doute un sentiment d'impunité de ce point de vue là ", confirme la préfète.

Elle a donc demandé un renforcement des contrôles routiers dans le département, en particulier sur les secteurs les plus accidentogènes. L'accent sera mis sur le dépistage d'alcool et de stupéfiants.

"Samedi soir entre 3 heures et 6 heures du matin dans l'agglomération de Clermont c'est plus de 30 infractions à l'alcoolémie qui ont été relevées. C'est insupportable. Mais nous continuerons à être présents. La peur du gendarme, parfois, c'est utile", conclut Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc.