SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

QUAND DES ENFANTS STÉPHANOIS DÉCIDENT DES FUTURS PLATS D’UN MILLION D’ÉCOLIERS EN FRANCE

Lundi 20 Mai - 07:00

Actu. locale


les écoliers ont joué le jeu - © Radio Scoop
C'était l'effervescence vendredi midi à la cantine de l'école de Monthieu à Saint-Étienne. Près de 50 enfants ont joué les chefs pour étoffer la carte du prestataire.


Le prestataire Elior, leader national, qui sert des repas dans 6000 cantines en France, dont les 44 restaurants scolaires stéphanois a proposé aux écoliers de Monthieu de participer à un test. Ils devaient goûter un menu composé de 7 plats, puis valider ou non la recette en remplissant un petit questionnaire.

Sylvain Chevalier, le responsable innovation culinaire chez Elior était présent pour chapeauter l'opération. "Mon job, ce n'est pas de leur faire manger ce qu'ils aiment, ce serait trop simple". Au menu, donc pas de frites, ni de pizza, mais des légumes.

"On a préparé une salade avec une sauce sans vinaigre, mais avec de l'huile de noix de coco à la place. Ensuite, cabillaud... aux poireaux, carottes, tomates. Ils vont pouvoir manger des pâtes accompagnées d'une sauce dans laquelle nous avons glissé des poivrons. Et puis un cake aux potirons", détaille le Sylvain Chevalier.

Le but du test est simple : si le plat obtenait + de 70% d'opinion favorable, il pouvait entrer dans la liste des menus proposés partout en France par Elior. En dessous de ce chiffre, il devait être retravaillé par les cuisiniers du groupe.

La bonne surprise est venue du cake aux potirons, que les enfants ont dévoré d'un coup. En revanche, la "purée magique", composée de céleri et de pommes de terre n'a pas eu le succès escompté.

"Les tests sont importants, car si on décide de faire la purée magique, avec le céleri, sans la faire goûter et qu'elle fait un flop auprès d'un million d'écoliers, ça engendre un énorme gaspillage. Donc grâce aux retours des enfants, on va retravailler la recette", conclut Sylvain Chevalier.


Ecoutez le reportage de Radio Scoop sur place :