SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

RADARS TOURELLES : LES ASSOCIATIONS DÉNONCENT LE « TROP RÉPRESSIF »

Mardi 12 Novembre - 07:00

Actu. locale


un radar tourelle - © page Facebook contrôle police/gendarmerie
Dans la Loire et la Haute-Loire, l'installation de ces appareils nouvelle génération, perchés sur des poteaux, a débuté.


Les préfectures et le ministère ne souhaitent pas communiquer au sujet de l'installation progressive des radars-tourelles. Mais elle n'a pas échappé aux automobilistes ligériens et altiligériens qui ont déjà repéré l'arrivée de 6 radars tourelles sur le bassin Stéphanois, le Forez ou entre la Haute-Loire et l'Ondaine.

Il faut de la répression mais...

Ils viennent remplacer les anciens radars, détruits notamment par le mouvement des Gilets Jaunes. Mais ceux-ci sont bien plus "intelligents". Puisque à terme, les radars tourelles pourront détecter le non port de la ceinture de sécurité, le téléphone au volant, un dépassement par la droite, un défaut d'assurance ou encore les distances de sécurités entre 2 véhicules.

Les associations, comme la fédération françaises des motards en colère, sont très partagés sur le sujet. "Évidemment, les gros excès de vitesse doivent être sanctionnés. Il faut ces radars à des endroits stratégiques, comme devant les écoles par exemple. C'est obligatoire, à un moment donné, il faut un aspect répressif", explique en premier lieu Christophe Badonneau, le président de FFMC 42.

"Mais là, on tombe dans le "trop répressif". Je pense qu'il faut arrêter, on va arriver à 7.000 radars en France... Des appareils qui vont détecter les distances de sécurité. Il se passe quoi si la voiture devant freine d'un coup, on va se faire prendre ?" peste t-il. "Quand on voit que l'Etat communique sur un remplacement des radars, à cause notamment d'un manque à gagner de 660 millions d'euros... Il est ou le message sécuritaire ? On ne parle pas de sauver des vies !".

Pour le président de FFMC 42, les radars tourelles ne sont pas la solution miracle. "on a de plus en plus de conducteurs qui conduisent sous l'empire de l'alcool ou de la drogue. Le radar tourelle, il ne sert pas à grand chose sur ces cas là. De toute façon, rien ne remplacera intelligence d'un gendarme ou d'un policier au bord d'une route".

Selon ses prévisions, le gouvernement souhaite déployer 1200 radars tourelles d'ici fin 2020.