SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SAINT-ÉTIENNE / LYON : ARMÉS D'UN COUTEAU, ILS AGRESSAIENT DES JEUNES FEMMES

Mardi 7 Décembre - 18:52

Actu. locale


Le 17, police secours
Trois jeunes âgés de 14 à 21 ans ont été interpellés. Ils sont soupçonnés d'une douzaine d'agressions, à Saint-Étienne, mais aussi à Lyon.


Ils auraient sévi pendant un mois, surtout dans le secteur Carnot à Saint-Étienne. Trois jeunes âgés de 14, 16 et 21 ans ont été interpellés il y a une dizaine de jours selon Le Progrès. Ils auraient menacé et parfois agressé sexuellement une douzaine de jeunes femmes.

Des agressions sous la menace d'un couteau


Les victimes ont toutes le même profil : des jeunes femmes de 20 à 25 ans, qui marchaient seules dans la rue entre 20 heures et minuit. Entre le 23 octobre et le 25 novembre, les trois suspects s'en seraient pris à 10 victimes, principalement dans le secteur Carnot.

Trois autres faits ont été commis à Firminy et L'Horme, dans la Loire, ainsi qu'à Lyon.

À chaque fois, le trio menaçait la victime en lui plaçant un couteau sous la gorge et la dépouillait de tous ses biens : smartphone, carte bleue, écouteur...

Une victime séquestrée à son domicile


Le 25 novembre, les trois hommes seraient allés encore plus loin. Deux d'entre eux auraient réussi à se faire ouvrir la porte d'un immeuble du quartier Jacquard quand une jeune étudiante venait d'y entrer. Sous la menace d'armes blanches, ils l'auraient forcé à les emmener jusque dans son appartement. Là, ils l'auraient agressée sexuellement, avant de lui dérober du matériel hi-fi et de la forcer à aller retirer de l'argent au distributeur de billets.

Interpellés à Lyon


Finalement, c'est dans le 9e arrondissement de Lyon que les trois hommes ont été interpellés. Ils venaient de percuter une voiture de police.

Deux d'entre eux ont été placés en détention provisoire après leur garde à vue.