SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SAINT-ÉTIENNE : QUEL AVENIR POUR LE CENTRE COMMERCIAL DORIAN ?

Lundi 14 Octobre - 04:00

Actu. locale


la galerie Dorian, entièrement vide, en octobre 2019 - © Radio Scoop
Game Over ! Il y a une dizaine de jours, le dernier Mohican de la galerie Dorian a jeté les armes : le Mary's Coffee Shop a annoncé la fermeture définitive de sa boutique.


Depuis le début du mois d'octobre, il n'y a plus une seule enseigne dans la galerie Dorian. Désormais la galerie, située à deux pas de l'Hôtel de ville, se résume à un couloir de 80 mètres, avec 11 pas-de-portes déserts de part et d'autre.

Boutiques fermées mais lumières allumées

Cela concerne le rez-de-chaussée, puisque l'accès à l'étage du centre commercial est condamné depuis déjà quelque temps. Le tableau n'est pas réjouissant, malgré tout la porte d'entrée n'est pas verrouillée, les lumières sont toujours allumées.

Et sur la quasi totalité des boites aux lettres au fond de la galerie, la même inscription "commerce fermé, ne plus déposer de courrier dans cette boite s'il vous plait".

Du côté des "clients", le peu de personnes qui s'aventurent dans la galerie le font pour rejoindre la rue derrière, ou pour se rendre dans le regretté Mary's Coffee, dont la fermeture récente n'est pas encore connue de tous.

"Je venais me prendre une boisson chaude et c'est fermé. Je ne savais pas que c'était définitif. C'est le désert dans le centre maintenant", peste Lila.

"Aujourd'hui il n'y a plus rien, ça me désole pour les habitants"

"Avant, il y avait la FNAC ici, c'était bien, ça bougeait pas mal (sic), se souvient la jeune femme, là, c'est une structure vide qui ne sert plus à rien. Je ne sais pas pourquoi ça reste ouvert et puis écologiquement, éclairer toutes ces vitrines vides, ça ne peut pas durer. En tout cas, ça fait ville fantôme".

Une dizaine de minutes plus tard, un autre passant pénètre dans la galerie, et même désillusion. Jean Marc, ancien habitué des lieux, rebrousse chemin devant toutes les boutiques fermées.

"C'est très triste, le centre-ville est mort (sic). J'ai connu cette galerie très vivante à une époque. Toutes les boutiques étaient prises, les gens qui passaient dans le secteur venaient y faire un tour. Aujourd'hui il n'y a plus rien, ça me désole pour les habitants du centre-ville. Et puis que vont devenir ces locaux ?"

Un sujet sensible

Une épineuse question qui, pour l'heure, n'a pas de réponse. Et le sujet est sensible, Affine, le promoteur (passé depuis moins d'un an sous le contrôle de la Société de la Tour Eiffel), n'a pas répondu à notre sollicitation.

De son côté, la mairie peine également à avoir des retours du propriétaire du site, plusieurs courriers étant restés sans réponse.