SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

TRI DES DÉCHETS : DU RELÂCHEMENT DANS L'ALLIER

Lundi 25 Mai - 11:05

COVID-19


Des poubelles qui débordent à Clermont - © Tiphaine Coulon
C'est le président d'Allier Tri qui tire la sonnette d'alarme, en rappelant que les erreurs et les négligences mettent en danger les agents des centres de tri, mais coûtent aussi de l'argent au contribuable.


Ce n'est pas une surprise : pendant le confinement, de nombreux Auvergnats ont rangé et trié leurs affaires.
Dans l'Allier par exemple, plus de 3000 tonnes d'emballages plastiques, d'emballages métalliques, de papiers et de cartons ont pu être recyclées pendant cette période.

Mais selon le président d'Allier Tri, le contenu des bacs et des sacs s'est très sensiblement dégradé. Au cours de cette période de confinement, c'est "plus de 500 tonnes de produits non recyclables, soit plus du double du fonctionnement normal, qui ont été trouvées".

Et Jean-Pierre Momcilovic a fait ses comptes : "quand on sait que l'incinération de ces produits coûte près de 150 € par tonne, Allier Tri a dû faire face à une dépense supplémentaire de plus de 75 000 € qui, au bout du compte, seront payés par l'ensemble des contribuables".

Mais pour le président d'Allier Tri, il y a pire. "Parmi ces produits non recyclables, nous avons trouvé des masques, des gants jetables et des mouchoirs en papier, poursuit Jean-Pierre Momcilovic, autant de produits qui auraient pu, si nous n'y avions pris garde, contaminer les agents du centre de tri".

Les masques, gants jetables et autres mouchoirs doivent être jetés dans un sac fermé, puis déposés dans le bac des ordures ménagères.