SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

VILLEURBANNE DIT STOP AUX TROTTINETTES EN LIBRE-SERVICE

Jeudi 17 Octobre - 10:12

Actu. locale


Des trottinettes échouées - © Compte Twitter Association ODYSSEUS 3.1
La mairie de Villeurbanne "interdit le remisage des trottinettes électriques en libre-service sur ses trottoirs".


Le maire Jean-Paul Bret vient de prendre un arrêté pour "interdire, sur les trottoirs et aires piétonnes de la ville, le remisage des trottinettes et des véhicules en libre-service sans station d'attache et mis à disposition à titre onéreux".

L'objectif est "de renforcer la sécurité et le confort des passants dans l'espace public". La mairie reconnaît que "la location de trottinettes sans station a suscité depuis douze mois l'adhésion de certains habitants, mais elle a aussi conduit à une gêne grandissante des autres usagers de l'espace public, et tout particulièrement des piétons à mobilité réduite ou en situation de handicap".

Les trottinettes des particuliers ne sont pas concernées

L'interdiction démarrera le 1er novembre 2019.

En cas d'infraction, le contrevenant risque une amende de 38€ par engin, et les trottinettes pourront être enlevées par les services municipaux.

La mesure ne concerne pas les engins des particuliers, ni ceux qui ont des stations d'attache.

L'avertissement du mois de juin n'a servi à rien

Une première rencontre avec les opérateurs de trottinettes avait eu lieu en juin, en mairie, pour leur demander un plus grand respect de l'espace public. Le maire avait alors pris un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des trottinettes. Mais 4 mois plus tard, le constat est implacable : il n'y a aucun progrès notable. Plus d'un tiers des infractions relatives au stationnement sont liées à des trottinettes (36%). La mairie estime que les opérateurs n'ont pas fait suffisamment d'efforts pour améliorer la situation, et a donc pris ce nouvel arrêté, qui a été présenté mercredi aux opérateurs, lors d'une nouvelle réunion.

La mairie a également demandé aux opérateurs de retirer leurs flottes du territoire villeurbannais, jusqu'à l'entrée en vigueur de la loi d'orientation des mobilités, qui permettra de mieux encadrer la présence de ces engins dans l'espace public.