SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

"VOIES LYONNAISES" : LA MÉTROPOLE DE LYON DÉVOILE SON FUTUR RÉSEAU CYCLABLE

Mercredi 22 Septembre - 14:53

Actu. locale


Une piste cyclable et un Velo'v à Lyon - © Radio Scoop Céline Boucharlat
La Métropole de Lyon a dévoilé ce mercredi 22 septembre le tracé de son futur réseau cyclable. À l'horizon 2030, 13 lignes verront le jour sur un total de 355 kilomètres.


Trois habitants sur quatre seront à moins de dix minutes à vélo d'une voie cyclable express reliée au centre-ville. C'est l'objectif du réseau des "Voies lyonnaises", dévoilé ce mercredi par la Métropole de Lyon. Un clin d'œil aux voies romaines de l'antique capitale des Gaules.

Elles visent à "multiplier par trois", d'ici la fin du mandat écologiste, les déplacements à vélo par rapport à 2020. Le budget total est de 100 millions d'euros.

Fabien Bagnon et Bruno Bernard présentent les Voies Lyonnaises © Valentin Chenard

13 lignes sur 355 kilomètres


Déployées sur 250 km en 2026 - contre 100 km existants - et 355 km à l'horizon 2030, ces 13 lignes à double sens relieront 49 des 59 communes de l'agglomération lyonnaise, "afin que le vélo devienne un mode de déplacement à part entière" pour ses 1,4 million d'habitants, a affirmé Bruno Bernard, président de la Métropole, lors d'une présentation à la presse.

Le plan du réseau a été dévoilé dans ses grandes lignes, une cinquantaine de kilomètres de tracé restant à préciser avec les maires concernés. "Leur attente est extrêmement forte", a souligné Fabien Bagnon, vice-président aux mobilités, évoquant "une demande d'aménagements cyclables sans précédent".

Larges de trois à quatre mètres, séparées physiquement du reste de la chaussée, dotées d'une signalétique propre, les futures pistes doivent apporter "sécurité et confort" à des usagers, dont beaucoup hésitent encore à pédaler par crainte des accidents.

Au niveau des intersections, une bande de résine ocre signalera par exemple, au sol, la présence d'une piste cyclable aux automobilistes et aux piétons.


10.000 vélos prêtés gratuitement aux étudiants


La Métropole prévoit de multiplier par dix les stationnements sécurisés pour les vélos, à 15.000 places. L'un des objectifs est de lutter contre les vols.

Pour encourager la pratique, elle commencera, en octobre, la distribution de 10.000 bicyclettes d'occasion aux étudiants, en prêt gratuit longue durée.

Récemment, 17.000 passages à vélo ont été recensés en un jour sur les quais du Rhône, un record. Mais la pratique concerne surtout le centre-ville et "tout l'enjeu des voies lyonnaises est de l'étendre jusqu'à 15 km" grâce au vélo électrique, souligne Fabien Bagnon.

La ligne 1 doit ainsi relier Vaulx-en-Velin, à l'est, à Saint-Fons au sud, via le campus universitaire de la Doua. Mais les travaux ne débuteront pas avant ceux de deux lignes de tramway, en 2024-2025.

Réduire la pollution


Tout ceci prendra de la place aux voitures, dont les écologistes veulent réduire le trafic - et la pollution - dans l'agglomération.

Déjà dotée d'une Zone à faibles émissions à Lyon et Villeurbanne, la Métropole a lancé une concertation, jusqu'en février, pour en étendre le périmètre et bannir les véhicules diesel de sa partie centrale.

Dès le printemps 2022, la vitesse sera en outre limitée à 30 km/h à Lyon.