SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SELON UNE ÉTUDE, IL NE SERAIT PAS BON DE TROP AIDER SES ENFANTS

Lundi 22 Mars - 11:15

Insolite


Laissez un peu d'espace à votre enfant ! - © CC
Trop assister sa progéniture aurait des conséquences néfastes pour son avenir.


Selon une récente étude de l'université de Stanford, les “mamans-poules” et les “papas-poules” devraient arrêter de couver leurs enfants. En effet, des chercheurs, menés par la professeure Jelena Obradovic, pointent du doigt les parents qui assistent trop leur progéniture. À vouloir trop les protéger, nos jeunes rencontreraient plus de difficultés une fois dans la vie active.

S'investir, mais avec modération


L'enquête a démontré que les parents très investis au quotidien aident leurs enfants à développer leurs capacités cognitives et émotionnelles. Cependant, à trop forte dose, l'investissement des parents va être un frein dans le développement de l'enfant.

Trop d'engagement peut devenir un réel poids pour les enfants. Ils doivent apprendre à réguler leur comportement d'eux-mêmes et à contrôler leurs propres émotions”, explique Jelena Obradovic. “Quand les parents laissent leurs enfants prendre leurs propres initiatives, ces derniers peuvent alors s'auto-construire et acquérir de l'indépendance.

Un brin d'indépendance


Il est donc primordial selon cette étude de miser sur le “laisser-faire”. Votre enfant ne va probablement pas tout réussir du premier coup sans vos invectives, mais il va essayer, tâtonner, échouer, corriger. En apprenant de manière autonome, il sera plus apte à choisir par lui-même et à se débrouiller, avec succès, dans son quotidien.

La conclusion de la recherche montre que les enfants qui n'ont pas été trop bichonnés gagnent en indépendance plus rapidement. Ils rentrent donc avec un réel avantage dans la vie active, car ils sont maîtres de leurs choix et de leurs émotions.

Gardez cependant à l'esprit que vous pouvez les conseiller et les aider, mais sans être trop envahissants.