SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[AUDIO] SONIA BOMPASTOR TIRE LA SONNETTE D'ALARME SUR LES BLESSURES DANS LE FOOT

Mercredi 23 Novembre - 16:46

Football


L'entraîneur de l'OL Féminin Sonia Bompastor - © Twitter / @OLfeminin
L'entraîneuse de l'OL Féminin s'alarme de la multiplication des blessures, parfois graves, parmi les joueurs et joueuses professionnelles, et demande aux instances de réagir.


Interrogée à la veille d'une rencontre cruciale de Ligue des Champions à Zurich (Suisse), et au lendemain de la blessure grave de Lucas Hernandez avec les Bleus, Sonia Bompastor a évoqué les blessures qui se multiplient, parmi les footballeurs et footballeuses de haut niveau. 

L'entraîneur de l'OL Féminin Sonia Bompastor s'inquiète de la recrudescence des blessures © Radio SCOOP


Les instances doivent réagir



Pour l'entraîneuse de l'OL Féminin, qui a eu à gérer jusqu'à neuf joueuses à l'infirmerie dans son effectif cette saison, il est temps que les instances réagissent et prennent des mesures à la hauteur de l'urgence de la situation.

"Que ce soit le football féminin ou le football masculin, et on le voit actuellement avec la Coupe du Monde des garçons, il y a énormément de blessures. L'équipe de France garçons est très impactée, avec des blessures graves. Il y a un contexte général où les joueurs et joueuses jouent beaucoup de matchs. Je pense que le post-Covid peut expliquer certaines choses. À notre niveau, évidemment que la remise en question existe pour éviter de faire face à cette situation et surtout trouver des solutions. Face à ce nombre de blessures, le groupe se restreint et forcément, dans la rotation et la gestion de la charge de travail, ça nous permet moins de faire ce qu'on aimerait. On est attentif à tout, dans la récupération, la préparation des matchs et l'entraînement, pour bien calculer la charge de travail et permettre à nos joueuses encore aptes de pouvoir faire face à ce rythme dense. On va enchaîner huit matchs tous les trois jours, en démarrant au Havre (victoire 1-0 dimanche 20 novembre), on enchaîne avec Zurich (jeudi), le Paris FC dimanche... C'est le haut niveau, mais je pense qu'il est temps de se poser les bonnes questions sur le rythme et les calendriers, aujourd'hui. Il est temps aussi que les instances se réunissent pour trouver des solutions, parce que si on continue à perdre tous ces joueurs et toutes ces joueuses, parmi les meilleurs au niveau mondial, forcément, ça aura une incidence sur la qualité des performances sur le terrain. On est très impacté à l'Olympique Lyonnais, mais on est aussi un club composé exclusivement de joueuses internationales, qui jouent beaucoup. Mais si on suit l'actualité, dernièrement, on a Pernille Harder qui s'est fait opérer au niveau des ischio-jambiers, Beth Mead qui va se faire opérer d'un (ligament) croisé, donc il y a beaucoup de clubs et de sélections impactés. Nous, on est en plein dedans, on essaie de trouver des solutions, de faire le dos rond par rapport à cette situation. Et le dernier message, c'est que les joueuses jouent beaucoup en club, et en plus, elles vont enchaîner quatre saisons sans vacances d'été, puisqu'elles auront des compétitions : Euro, Coupe du Monde, JO et Euro, encore. Il faut vraiment qu'on puisse se réunir et trouver des solutions !". Sonia Bompastor





Un match crucial à Zurich



Les Fenottes jouent un match important et décisif à Zurich, en Suisse, jeudi à 18h45. Seulement troisième de leur poule avec un point, après leur défaite à domicile contre Arsenal et le match nul obtenu à Turin contre la Juventus, les Lyonnaises n'ont plus de droit à l'erreur. 

Face à la lanterne rouge, à priori l'équipe la plus faible du groupe, elles ont l'obligation de s'imposer. Pour cela, Sonia Bompastor pourra compter sur les retours de Selma Bacha et de Dzenifer Maroszan. L'Allemande, victime d'une rupture des ligaments croisés en avril, fait enfin son retour dans le groupe lyonnais, même si elle n'est sans doute pas encore apte à être titulaire, selon sa coach.

Amandine Henry, elle, n'a pas été retenue dans le groupe lyonnais, après une alerte musculaire. Une blessure dans l'effectif lyonnais. Une de plus...