SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CHAMPIONS CUP : L'ASM FACE AU RÉVÉLATEUR TOULOUSAIN

Dimanche 11 Avril - 06:00

Rugby


Les rugbymen Morgan Parra et Camille Lopez sur la pelouse du centre d'entraînement de l'ASM - © FB ASM rugby
Les rugbymen de l'ASM affrontent le Stade Toulousain ce dimanche 11 avril en quart de finale de la Champions Cup. Les Toulousains sont le grands favoris de cette rencontre face à des Clermontois qui peinent encore à trouver la bonne carburation.


"À la 80e minute, on n'était pas qualifiés, à la 83e on l'était". Cette formule, signée Franck Azema, est presque la seule certitude qu'ont les joueurs de l'ASM avant de recevoir le Stade Toulousain ce dimanche 11 avril en quart de finale de la Champions Cup. Les Toulousains, emmenés par leurs joueurs internationaux, sont largement favoris de cette rencontre. Mais les Clermontois misent sur l'expérience pour faire la différence.

Toulouse largement favori


L'ASM et le Stade Toulousain sont deux clubs historiques du rugby français. Des rivaux qui se respectent et qui savent reconnaître la qualité du travail effectué chez l'adversaire au niveau de la formation et du jeu proposé.

Comme avant chaque rencontre, chaque entraîneur a essayé de coller l'étiquette de favori dans le dos de son adversaire. "Ce sont les seuls qui ont gagné à La Rochelle en championnat et ils ont la meilleure charnière du monde" a ainsi expliqué l'entraîneur de l'ASM, Franck Azema.



De son côté Ugo Mola, le coach toulousain, a rappelé que le Stade n'avait plus gagné à Clermont depuis 2002 et que les équipes qui reçoivent en quart de finale de Champions Cup ont un très net avantage. Même si le fait de jouer à huis-clos prive l'ASM d'un soutien précieux au stade Michelin.



Sur les derniers mois, la dynamique semble être toulousaine, avec un succès 40 à 33 sur la pelouse du Munster (Irlande) en huitième de finale et des joueurs internationaux en pleine forme. Alors que l'ASM a peiné pendant 80 minutes sur la pelouse des Wasps, la semaine dernière, avant de se qualifier.

Choc des générations à la charnière


Dans ce match très attendu, les deux charnières seront scrutées de près. Côté auvergnat, Franck Azema a choisi d'aligner le duo Morgan Parra - Camille Lopez. Très expérimentés, les deux joueurs sont très solides au pied et l'entrée de Morgan Parra sur la pelouse de Wasps a confirmé que malgré les bonnes performances de Sébastien Bezy, c'est bien toujours lui le patron.

En face Arthur Dupont et Romain Ntamack représentent la jeunesse dorée. Régulièrement associés en club et en équipe de France, ils enchaînent les bonnes prestations.



"On a aussi un vécu de phases finales, a souligné Franck Azema, qui nous met un peu dans l'excitation depuis le début de la semaine. On s'entraîne pour ça depuis le premier juin et là il y a cette petite chose qui te met des étincelles dans les yeux et qui est difficile à créer quand tu n'es pas en phases finales. Et c'est peut-être la seule chose que Toulouse peut nous envier sur ces 10 dernières saisons".

Alors qui de la jeunesse ou de l'expérience aura le dernier mot ? Réponse ce dimanche 11 avril à partir de 16 heures à l'occasion de ce quart de finale de Champions Cup entre l'ASM et le Stade Toulousain.