SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

DES MICROS POUR LES ARBITRES ? AU CLERMONT FOOT JOHAN GASTIEN Y EST FAVORABLE

Samedi 16 Octobre - 05:00

Football


Johan Gastien sous le maillot du Clermont Foot face à Lorient. - © FB Clermont Foot 63
De plus en plus de voix s'élèvent dans le football français pour demander que les arbitres portent un micro pendant les matchs de Ligue 1. Au Clermont Foot, Johan Gastien est pour et estime que dans ce domaine-là, le rugby a un temps d'avance.


Contester les décisions arbitrales est devenu une habitude pour de nombreux joueurs, entraîneurs et présidents de club. Pour tenter de faciliter les échanges avec les arbitres, de plus en plus de voix s'élèvent pour demander qu'ils portent des micros pendant les matchs de Ligue 1, comme c'est le cas au rugby. Au Clermont Foot, le coach Pascal Gastien s'y est dit favorable. Son fils Johan Gastien aussi.

Faciliter la communication


"Personnellement j'aimerais bien, en plus j'aime bien parler avec eux", plaisante Johan Gastien. Le milieu de terrain clermontois y voit surtout un avantage : dévoiler ce qui se dit et l'honnêteté qui existe entre les joueurs et les arbitres.

"Oui, on nous voit beaucoup gesticuler, mais les gens ne savent pas ce qu'il se dit sur le terrain. Et donc après on nous accuse de beaucoup parler. Mais quand c'est positif et que ça se passe dans une bonne ambiance, il n'y a aucun problème", ajoute Johan Gastien.

L'Auvergnat prend aussi exemple sur le rugby, où les arbitres sont équipés de micros depuis plusieurs années. On peut donc entendre les échanges avec l'arbitre vidéo, les arbitres de touche et les joueurs.

Ce qui permet d'avoir accès à des échanges comme celui entre l'arbitre international Romain Poite et le pilier de Perpignan, Arthur Joly. La scène a fait le tour des réseaux sociaux et est utilisée par les promoteurs du port du micro généralisé pour les arbitres de football.



"Je dois reconnaître que j'étais pour la VAR (arbitrage-vidéo NDLR) et au bout du compte, la VAR, ce n'est pas un truc qui marche très bien en ce moment", nuance en souriant Johan Gastien, "mais je pense que la communication, même pour les arbitres, c'est très important".

Il n'y aura pas de micro sur les maillots des arbitres ce samedi 16 octobre, mais si tout va bien, le système de VAR sera bien opérationnel au stade Montpied. Le Clermont Foot reçoit le champion en titre, Lille, devant un public entièrement acquis à sa cause (coup d'envoi à 17 heures).