SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

L'ASSE SE DÉPLACE À METZ AVEC UN EFFECTIF DÉCIMÉ MAIS AVEC SON MAÎTRE À JOUER

Dimanche 25 Octobre - 05:00

Football


Yvan Neyou - © ASSE.fr
Les Verts se déplacent à Metz, ce dimanche après-midi (15 heures), avec la volonté de stopper la spirale de trois défaites consécutives en L1.


Les temps sont difficiles pour l'ASSE. Englués dans une série négative (trois défaites et un nul sur les quatre derniers matchs), les Verts perdent des joueurs chaque semaine. Ce dimanche, il faudra à nouveau composer sans de nombreux éléments : Mathieu Debuchy, Arnaud Nordin, Charles Abi, Timothée Kolodziejczak, Gabriel Silva, Miguel Trauco, qui vient de rejoindre l'infirmerie à son tour et Harold Moukoudi, tout juste testé positif au Covid-19.

Paris a Neymar, Saint-Étienne a Neyou


En revanche, l'ASSE récupère Yvan Neyou. Arrivé dans l'anonymat le plus complet début juillet, en provenance de Braga, où il évoluait avec l'équipe réserve, le milieu de terrain camerounais a séduit tout le monde en quelques apparitions avec les Verts. Il est même devenu la pièce maîtresse de Saint-Étienne en moins de quatre mois. "Personne ne le connaissait, lâche son entraineur, Claude Puel, et en quelques matchs, on voit l'importance qu'il a pris".

"Il a une faculté incroyable à ressortir proprement les ballons et à mettre en confiance ses partenaires. C'est évident qu'on a plus de fluidité et de qualité avec lui dans l'équipe. Mais ça, même notre adversaire le sait. Il y a une statistique en Europe qui montre qu'il est le 7e joueur à subir le plus de fautes. Neymar est le premier, Neyou le 7e. Il a encore des progrès à réaliser mais il en a sous le pied (sic)".

Un métronome qui refuse l'étiquette de "leader"


L'intéressé appréciera, même s'il refuse d'être catalogué comme un élément indispensable de l'ASSE. "Moi ? Non... Non, non !", explique t-il sans fausse modestie. "Je ne suis pas une pièce maitresse, j'ai débuté cinq rencontres sur les sept journées de Ligue 1, mais il va falloir attendre un peu et je ne me vois pas encore comme un leader de l'ASSE".

"Personnellement, je ne suis pas surpris par mon bon début de saison sous le maillot stéphanois, mais je comprends tout à fait que ça puisse surprendre. C'est normal. Si j'avais été supporter de l'ASSE et que j'avais vu cet été qu'Yvan Neyou débarquait dans mon club, je me serai dit, qu'est ce qu'il vient faire là... je ne le connais pas".

Depuis, Yvan Neyou s'est fait un nom dans le Forez et sauf surprise débuter la rencontre face à Metz ce dimanche après-midi. Le coup d'envoi sera donné à 15 heures.