SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

L'ASVEL AFFICHE SES AMBITIONS EN CHAMPIONNAT ET EN EUROLIGUE

Jeudi 22 Septembre - 06:00

Basket


Ballon de basket de l'Euroligue - © Radio SCOOP / Philippe LAPIERRE
L'ASVEL se déplace à Cholet, dimanche 25 septembre à 19 heures, pour la reprise du championnat de France de basket. Le club de Villeurbanne vise un quatrième titre d'affilée, mais a des ambitions élevées aussi en Euroligue.


Une saison historique ? C'est peut-être ce que s'apprête à vivre l'Asvel, qui affiche de très hautes ambitions. Le club villeurbannais espère entrer encore plus dans la cour des grands, en cette saison de confirmation.

Villeurbanne vise un en effet un quatrième titre de champion de France d'affilée et le "Top 8" en Euroligue, autrement dit une qualification pour la phase finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Ces dernières années, les hommes de Tony et TJ Parker se sont installés au sommet du basket français et ils comptent bien y rester. Pour cela, il faut se fixer des objectifs très élevés, comme le confirme l'inamovible capitaine Charles Kahudi :

"Chaque année, on a cette envie de pouvoir conserver notre titre. Ce serait historique de gagner quatre titres d'affilée. Après, on a aussi l'Euroligue. Si on pouvait accrocher les playoffs, ce serait génial. Donc, clairement, les ambitions sont affichées".


Pour le moment, la dynamique s'avère très positive, avec cinq victoires en cinq matches de préparation, contre LyonSO, Saint-Chamond, le Maccabi Tel-Aviv, l'Alba Berlin et Evreux. Mais le pivot Joffrey Lauvergne ne veut pas s'enflammer.

"C'est très encourageant, mais ça ne veut rien dire par rapport à notre début de saison. Certaines équipes font de très belles préparations et manquent leur début de saison, et inversement. Cela veut juste dire qu'on a ce qu'il faut pour faire quelque chose de bien, si on continue comme ça".


Nando de Colo, c'est "du pain-béni"


Pour optimiser ses chances d'atteindre ces objectifs, l'Asvel compte beaucoup sur sa nouvelle star, Nando de Colo. Le meneur aux 184 sélections en équipe de France a déjà commencé à poser sa patte sur l'équipe, avec une exigence de tous les instants.

"Pour avoir les clés du camion, il faut savoir assumer, et c'est là où j'ai un rôle à jouer, pour essayer de faire en sorte que tout le monde sache dans quel club il se trouve, quels sont les objectifs, et qu'on ne peut pas venir à l'entraînement juste pour passer un bon moment. Il faut être sérieux et continuer à travailler chaque jour. On a beaucoup de nouveaux joueurs, on n'a pas l'habitude de jouer ensemble, alors chaque entraînement nous permettra d'avancer de ce côté-là. Mieux on connaît ses coéquipiers, plus c'est facile de se trouver sur le terrain".


Les départs de plusieurs joueurs importants comme Élie Okobo, Chris Jones et Victor Wembanyama ont considérablement modifié le visage de l'équipe, mais les recrutements ont vocation à compenser ces départs. Et Nando de Colo, en particulier, est une très bonne pioche, selon le meneur Antoine Diot.

"C'est du pain béni ! Vraiment, c'est un bonheur absolu, parce que Nando sait tout faire sur le terrain. Il aime prôner ce jeu de passes, ce jeu de mouvement... Et j'adore ça !"


L'Asvel, qui dévoilera un nouveau maillot mercredi 29 septembre, espère donc briller encore cette saison. Cela débutera avec un déplacement dimanche à 19h à Cholet pour la première journée de championnat. L'Euroligue commencera avec la réception de l'Olimpia Milan le 6 octobre à 20 heures à l'Astroballe.