SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

OL : LES JOUEURS ET LES SUPPORTERS DE NOUVEAU ENSEMBLE

Jeudi 23 Janvier - 05:30

Football


Les Bad Gones dans les nouvelles tribunes du Stade des Lumières. - © Philippe Lapierre
Les premières semaines de 2020 semblent enfin sourire aux Lyonnais. Un mois après les scènes de tensions irréelles après la qualification pour les 8es de finale de la Ligue des Champions, les joueurs et les supporters ont retrouvé une relation apaisée. Voire même complice.


Depuis le début de l'année, tout est beaucoup plus simple. L'OL, c'est 4 victoires et 1 nul en 5 rencontres. Certes, la plupart des succès ont été obtenus en Coupe, contre des adversaires plus faibles, mais les résultats sont positifs et la qualité de jeu s'est améliorée à Bordeaux (2-1) ou à Nantes (4-3).

Mardi soir, les Lyonnais se sont ainsi qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue (une première depuis 2014) face à Lille, après un scénario fou et la séance des tirs au but. Cette soirée marque peut-être un tournant dans la saison lyonnaise grâce à une scène que l'on avait presque oubliée à Lyon : la communion entre des joueurs et les supporters pour fêter la qualification.





"On aime le foot pour ça. Quand on reste ensemble, les résultats arrivent", reconnaissait à la fin du match le défenseur brésilien Rafael, titulaire contre les Lillois. "Le fait de proposer un jeu beaucoup plus agréable en ce début d'année, ça permet d'embarquer tous les supporters avec nous et on a vraiment besoin de ça" analysait quant à lui le buteur Houssem Aouar en zone mixte.

L'OL au bord du gouffre à l'automne reprend vie en plein hiver


Pourtant, juste avant la trêve hivernale, le point de non-retour semblait atteint entre le groupe lyonnais et une partie de ses supporters. L'épisode de la banderole anti-Marcelo pourrissait l'ambiance en interne depuis le match de Ligue des Champions à Benfica avec en point d'orgue, l'explication musclée entre Memphis et un fan brandissant la fameuse banderole à la fin du match contre Leipzig au Parc OL. Une scène reprise largement sur les réseaux sociaux, témoignant d'un grand malaise au sein du club lyonnais.

La qualification pour les 8es de finale était alors complètement occultée par ses images inhabituelles à l'OL. "Je suis supporter d'une équipe chez moi, au Brésil, et ça m'arrive de les insulter quand je les regarde à la télé mais au stade, il ne faut pas manquer de respect aux joueurs", poursuivait mardi soir Rafael. Rajouté à cela, les appels aux départs de Marcelo, les nouvelles contre-performances de l'OL en Ligue 1 et les graves blessures du capitaine Memphis et de Reine-Adelaïde, l'ambiance était alors bien morose autour du club.

Quelques semaines plus tard, après les fêtes, le climat s'est sensiblement allégé. Trois victoires en Coupe et une autre à Bordeaux ont contribué à l'apaisement. Comme le geste fort de Marcelo à la fin du match en Gironde : une discussion suivie d'une accolade entre l'ancien défenseur de Besiktats et le supporter à la banderole.

►Football

OL : un prometteur milieu de terrain tout proche de signer !

Le Brésilien Bruno Guimaraes est sur le point de...