SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

TENNIS : CAROLINE GARCIA SE SÉPARE DE SON PÈRE ET CHANGE DE COACH

Mercredi 5 Mai - 11:05

Sport


Louis-Paul et Caroline Garcia - © Gaëtan Barralon
La Lyonnaise, désormais 53e mondiale, l'annonce, ce mercredi, dans L'Équipe, à moins de trois semaines du coup d'envoi de Roland-Garros.


C'est un pari. Risqué mais assumé.

À 27 ans, Caroline Garcia va tenter de donner un nouveau souffle à sa carrière.

Dans une interview au journal L'Équipe, la Lyonnaise, ex-n°4 mondiale, explique son choix de ne plus s'entraîner avec son père, Louis-Paul.

"J'ai envie d'aller chercher des grands titres"


"Par rapport à ma carrière et ma vie de femme, c'est une évolution naturelle. Avec le repos forcé après Miami (blessure à un genou et à un pied), j'ai eu un peu plus de temps pour me poser et organiser la structure en détail", explique Caroline Garcia dans le quotidien sportif.

Elle a, en effet, décidé de se tourner vers l'académie Nadal, à Manacor (Majorque), notamment Gabi Urpi, ex-coach de l'équipe de France de Fed Cup, qui l'entraîne pour la saison sur terre battue. Elle reprendra notamment la compétition ce samedi à Rome, pour disputer les qualifications, avant de se tourner vers Parme, Strasbourg, puis Roland-Garros (24 mai-13 juin).


"Ce n'est pas une décision neutre, explique-t-elle. C'est un changement important mais c'est ce que je ressens. Ça peut paraître bizarre mais pour moi, ce n'est pas une rupture. Je continue à aller vers quelque chose qu'on a partagé ensemble. Quand on était à l'académie (depuis un an et demi), on était ensemble. Il (son père) sait où je suis, avec quelles personnes je suis, il les connaît et il a confiance".

"Aujourd'hui, je suis plus sûre de moi, j'ai plus confiance en moi, c'était peut-être le bon moment pour cette évolution, ajoute-t-elle. J'ai envie d'aller chercher des grands titres. Si je le fais maintenant, ça veut dire que je suis prête à le faire".